Placer son épargne pour investir dans le patrimoine immobilier

Être propriétaire immobilier est un rêve que partagent de nombreux Français. Pour atteindre cet objectif, il est parfois incontournable de demander un crédit immobilier. Toutefois, il faut savoir que pour profiter de conditions de prêt avantageuses, l’idéal est de se constituer un apport personnel relativement important. D’où l’intérêt d’épargner avant de se lancer dans un achat immobilier qu’il s’agisse d’un investissement locatif ou de l’acquisition d’une résidence principale.

Constituer un solide apport financier

En France, le taux de prêt immobilier est depuis quelques années au plus bas. Cependant, il est possible de négocier un taux encore plus bas en se constituant un apport personnel assez conséquent. En effet, un apport personnel élevé s’impose comme un levier de négociation redoutable auprès des établissements de crédit. Plus votre apport personnel sera important, plus les banques consentiront à vous octroyer des conditions de prêt des plus avantageuses.

Un apport personnel peut avoir plusieurs sources :

  • revente d’un bien immobilier
  • héritage ou donation
  • participation d’entreprise…

Mais il est également possible de faire fructifier son épargne pour étoffer son apport financier. Nous vous conseillons de vous intéresser aux différentes offres et à vous renseigner auprès des établissements bancaires pour bénéficier des meilleures propositions.

Découvrez une banque innovante spécialisée dans les produits d’épargne afin de profiter des taux d’intérêts et de frais bancaires réduits. En complément, vous pouvez également vous renseigner sur certains sites dédiés pour réaliser des économies au quotidien.

Si certaines banques consentent à financer à 100 % une acquisition immobilière, la plupart d’entre elles exigent un apport personnel d’au moins 10 % du prix d’achat du bien immobilier. De manière générale, cette somme sera utilisée pour payer les frais relatifs au crédit à savoir notamment les frais de notaire, les frais de dossiers ainsi que les diverses garanties nécessaires.

Toutefois, ce chiffre n’est pas une règle fixe et peut varier en fonction des banques, du profil de l’emprunteur et du contexte de l’achat. Il varie le plus souvent entre 10 % et 20 % du prix d’achat du bien immobilier. Mais dans certains cas, les organismes de prêt peuvent le fixer jusqu’à 40 %.

Quels sont les produits d’épargne les plus efficaces pour envisager un achat immobilier ?

Il existe aujourd’hui plusieurs produits d’épargne. Mais dans le cadre d’une épargne en vue de la constitution d’apport personnel, certains sont plus recommandés que d’autres. C’est le cas notamment des contrats suivants.

L’assurance-vie

Depuis la mise en place du flat tax ou prélèvement forfaitaire unique, il est désormais possible de débloquer les fonds épargnés sur un contrat d’assurance-vie dès son troisième anniversaire. Et sans qu’il n’y ait aucune incidence pénalisante sur la fiscalité. Pour tout retrait avant les 8 ans révolus du contrat, un prélèvement forfaitaire unique sera appliqué à vos gains.

Si vous comptez retirer de l’argent assez tôt, privilégiez les contrats en fonds en euros à frais réduits.

Le compte à terme

Le compte à terme (CAT) est souvent relégué au deuxième plan lorsqu’on évoque les placements d’épargne. Et pourtant, il permet tout à fait d’épargner de l’argent à court terme (2 à 3 ans) en le plaçant sur un support sans risque dont la rémunération est fixée au préalable.

Dans ce type de placement, le taux moyen de rémunération est assez faible sur la durée du placement, il est conseillé de se tourner vers les banques qui proposent des rémunérations progressives pour optimiser vos gains.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: