Combien épargnent les français par mois ?

Si l’épargne est la garantie de pouvoir prévenir une baisse de revenus (chômage, maladie, etc.), offrir à ses enfants une sécurité financière ou encore se prévoir une retraite bien méritée, les français ne sont pas tous égaux dans ce domaine. Certains peuvent facilement épargner des milliers d’euros par mois, tandis que la classe moyenne ne parvient à épargner que quelques dizaines d’euros, lorsqu’elle le peut.

Une épargne fonction des revenus

Si les ménages français mettent, en moyenne, 17 % de leurs revenus de côté, l’écart est important selon la classe sociale. Ainsi, les ménages appartenant aux 20 % les plus pauvres, avec un revenu annuel de 22 801 euros, ne peuvent épargner que près de 7 % de leurs revenus, soit 1500 euros.

À l’inverse, les 20 % les plus riches de France, gagnant près de 81 000 euros par an, peuvent épargner jusqu’à 28 % de leurs entrées d’argent, représentant 22 800 euros (source http://www.observationsociete.fr/revenus/qui-met-de-largent-de-cote-et-combien.html#note-2770-1).

L’âge : un critère primordial pour l’épargne

Si les revenus sont le principal critère qui permet d’épargner, l’âge entre également en ligne de compte. Les Français sont 94 % a considérer qu’il est préférable d’épargner durant sa vie active, en fonction de ses moyens, afin de préparer sa retraite (source https://patrimoine.lesechos.fr/placement/epargne/0301461484737-epargne-des-francais-trop-prudents-2163442.php) et faire face à la baisse de ses revenus.

Ainsi le taux d’épargne se répartie ainsi en fonction de la tranche d’âge :

  • 11 % pour les moins de 30 ans
  • 14 % chez les 30-39 ans
  • 20 % chez les 40-49 ans
  • 23 % chez les 50-59 ans
  • 8 % chez les 60-69 ans
  • 16 % chez les 70-79 ans

Cette tendance met bien en évidence un taux croissant d’épargne croissant durant la vie active, jusqu’à atteindre son apogée avant la retraite. La tranche d’âge des moins de 30 ans bénéficie, la plupart du temps, de dons faits par leurs proches plus âgés, facilitant leurs possibilités d’épargne. La tranche d’âge des 50-59 ans peut épargner davantage, notamment grâce au remboursement de ses prêts immobiliers ou au départ des enfants du foyer familial.

À l’inverse, on observe une nette baisse de la possibilité d’épargner chez les 60-69 ans, qui doivent faire face à une baisse significative de leurs revenus liée à leur sortie de la vie active. Il leur faudra compter une dizaine d’années avant de pouvoir adapter leur train de vie à leur nouvelle situation financière et voir augmenter le taux d’épargne possible.

Comment épargner régulièrement ?

Si l’épargne est naturelle pour certains ménages les plus riches, qui n’ont pas besoin de se priver pour mettre de l’argent de côté, elle s’avère plus délicate pour les ménages les plus modestes.

Dans ce cas, il convient de s’y prendre assez tôt, dès que vous entrez dans la vie active, et de jouer la progressivité pour construire peu à peu votre épargne ! ( voir : simulateur epargne Valofi )

Ainsi, une fois les charges fixes déduites de leur rentrée d’argent, chaque ménage pourrait mettre un pourcentage de ses revenus en épargne, sans devoir se serrer la cceinture. Par exemple, le taux d’épargne possible estimé pour les ménages ayant des revenus inférieurs à 1000 euros serait de 5 %. À l’inverse, les ménages ayant des revenues supérieurs à 3000 euros pourraient épargner plus de 35 % de leurs revenus.

Epargner devrait donc devenir une routine mais qui nécessite, pour les ménages les plus modestes, de calculer aux centimes près le montant qu’il leur sera possible de mettre de côté. Une fois cette épargne possible fixée, il est préférable de mettre en place de virement de façon mensuelle, afin de ne plus avoir à vous soucier de pouvoir ou non mettre de l’argent de côté.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: